tout comme beaucoup d’autres metiers, celui de chasseur de tetes est de meme affectee dans son deroulement habituel par les avancees en ce qui concerne la technologie.

Force est de constater que les progrès en la matière nous permettent de gagner en fiabilité, en rapidité et en efficacité concernant l’exercice de notre travail. Qu’elles proviennent des réseaux sociaux professionnels comme viadeo ou Linkedin ou aussi des sites d’emplois, ces gains de productivité sont dus entre autres à l’élargissement et à l’amélioration des databases. La transition au 2.0 a été le challenge qui est relevé par la profession au courant des années 2001, néanmoins c’est bien les bases de données et leur connectivité avec `le web qui sont les constituants des réels enjeux des années 2011 en ce qui concerne un recruteur. Sans une base de données qui soit performante, travailler dans l’univers du recrutement depuis plusieurs années.

Du recours aux outils numériques par les candidat(e)s et pour la la connectivité des candidatures devient chaque jour plus plus aisée, ce qui, sur un plan totalement différent, s’identifie comme un second point positif. Là où, il y a à peine quelques années, nous avions encore l’habitude de recevoir par courrier une grande quantité de candidatures papier, de notre ère nous ne recevons que des candidatures sous format électronique. Cela favorise nettement le traitement et l’archivage, et je n’évoque même pas l’impact positif concernant l’environnement. Le seul récent outil ne parvenant pas à réellement trouver sa place dans le domaine du recrutement se trouve être le curriculum vitae Vidéo en raison de la lourdeur du traitement qu’il génère et de la difficulté à en extraire rapidement les informations qu’il recèle. La question de l’universalité de l’outil est par conséquent posée, en raison du fait qu’il s’avère être en l’état pratiquement inexploitable dans le cas d’un recruteur, et il n’est pas toujours des plus adaptés pour les divers métiers.

Recommandation conseil développement personnel écrite par intelligence émotionnelle

Les recruteurs peuvent avancer de façon plus significative au sein du processus de recrutement avec des candidat(e)s résidant à une importante distance sans qu’il n’y ait à les faire se déplacer, via des moyens de communication chaque jour plus fait pour le grand public, comme l’entretien via visioconférence au moyen de Face Time, si on n’en évoque que deux.